Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Breakfast   at Tiffany's.overblog.com

Breakfast at Tiffany's.overblog.com

"Lorsque tu écris l'histoire de ta vie, ne laisse jamais une autre personne tenir la plume pour toi"


SDF de luxe, squatters haut de gamme, voila ce que nous étions en ce bel automne 1985 ,Sophie et moi.

Publié par Michel T sur 20 Août 2020, 12:55pm

J’arrête ma Ford RS Cosworth devant le Ramada de Vélizy, aujourd'hui Holiday Inn ,le bagagiste arrive zélé et pressé pour prendre nos bagages, je donne ma clé au portier et lui dis en souriant :

- ‘’N’ayez pas le pied trop lourd ça part vite ces bêtes là ...

Il me sourit déférent et me dit :

-‘Soyez sans crainte monsieur, nous sommes très attentionné pour les voitures de nos clients ‘’

SDF de luxe, squatters haut de gamme, voila ce que nous étions en ce bel automne 1985 ,Sophie et moi.

Nous rentrons dans le hall et nous dirigeons vers l’accueil, une jeune femme aux cheveux bruns tirés dans un filet bas de nuque nous sourit. Je lui dis que je n’ai pas réservé car je suis sûr qu’elle aura ce qu’il faut pour nous. Son sourire chaleureux et très Five stars me rassure sur la suite qu’elle va me donner

Effectivement il reste une suite Exécutive,

-c’est parfait,

SDF de luxe, squatters haut de gamme, voila ce que nous étions en ce bel automne 1985 ,Sophie et moi.

-combien de temps resterez-vous ?

-Je ne sais pas, trois ou quatre jours, une semaine, ou plus. Tout dépend de .... Ce que nous allons décider

D’abord je lui demande si leur service de blanchisserie, bien qu’il soit 11 heures, est en mesure de s’occuper de quelques vêtements afin qu’ils soient rendus demain matin pour 8 heures,

-‘’ bien sûr monsieur sans problème,

-‘’parfait c’est une bonne chose déjà, ensuite je voudrais à partir d’après demain matin une voiture de l’hôtel pour emmener Madame à 9 heures rue François I er dans le 8éme à Europe 1 ,deux jours de suite.

- ‘Je vous réserve la voiture Monsieur, elle attendra Madame ces deux matins à 9 heures.

- ‘ La piscine est elle libre ?

- ‘’Je vous la fais ouvrir il n’y avait personne

- ‘’Parfait tout ça, maintenant, après l’important, occupons nous des détails car il y en a ....

Et je lui donne mon American Express Gold, elle s’acquitte avec rapidité de l’enregistrement, appelle un groom qui attendait aux alentours et nous souhaite un agréable séjour en nous remettant notre Pass card pour rentrer dans notre suite.

SDF de luxe, squatters haut de gamme, voila ce que nous étions en ce bel automne 1985 ,Sophie et moi. SDF de luxe, squatters haut de gamme, voila ce que nous étions en ce bel automne 1985 ,Sophie et moi.

sophie est aux anges, la suite est très cosy, le personnel charmant.

 

SDF de luxe, squatters haut de gamme, voila ce que nous étions en ce bel automne 1985 ,Sophie et moi.

Nous avons tenu notre programme, parti ce matin à 5h de Ulm il nous ne nous aura fallu que 6h pour faire les 700 km, il faut dire que j’ai refais une fois le plein de la Ford sur l’A4 , à l’allure à laquelle je menais la Cosworth , je devais ‘’faire’’ plus de 20L aux 100 km ....on ne flirte pas avec le 200 sans faire tomber la monnaie !

SDF de luxe, squatters haut de gamme, voila ce que nous étions en ce bel automne 1985 ,Sophie et moi.

Après un long moment à jouer dans la piscine à l’intérieur de l’hôtel ou, effectivement, nous étions seuls .....Quel beau souvenir ! Nous redescendons pour déjeuner au restaurant de l’hôtel, il est 13h, beaucoup de groupes en diners d’affaires sont déjà attablés ou luttent laborieusement pour expliquer, au buffet, à des clients ou des collègues étrangers, ce qu’ils peuvent manger.

Là c’est la grande rigolade ; les pauvres ingénieurs ou commerciaux n’osent pas faire un geste de peur de faire un faux pas ou une erreur en mangeant ou en parlant, à 10 par tables serrés les uns contre les autres alors que leur patron trône et s’étale tout en discutant dans un anglais assez correct alors qu’eux rougissent bafouillent, ont chaud et regardent avec des yeux de suppliant l’unique bouteille de bordeaux premier prix qui est sur la table, pour dix, loin d’eux et déjà presque finie... !

SDF de luxe, squatters haut de gamme, voila ce que nous étions en ce bel automne 1985 ,Sophie et moi.

Sophie s’est glissée dans un costume noir, trois pièces, très garçon, la chemise blanche à rayures grises pendant sous la veste et la cravate taupe tombe dénouée, basse, sur le gilet. Elle marche dans une paire de Ralph Lauren, grises également, elle ne passe pas inaperçue en avançant la première dans la salle, elle a laissé libre ses cheveux blonds, encore humides de la piscine, gonflés et qui frisent en torsades jusqu’au bas de ses reins, c’est une parure de reine que ses cheveux, et elle sait la porter...j’arrive derrière elle en 501, une Alain Figaret déboutonnée juste ce qu’il faut, polo sur les épaules, pieds nus dans mes Clark.

 

SDF de luxe, squatters haut de gamme, voila ce que nous étions en ce bel automne 1985 ,Sophie et moi. SDF de luxe, squatters haut de gamme, voila ce que nous étions en ce bel automne 1985 ,Sophie et moi.

Le personnel, du sommelier au maitre d’hôtel s’empresse de nous guider à notre table, ronde, à l’écart des allers et venues, ce sera champagne en apéritif, après nous verrons la carte....manquerait plus qu’on soit obligé de se presser !

 

 

La meute des salariés-qui-ne-mangeront-pas leur- sandwich-à-midi-parce que-leur-patron-les-sort commence à regretter de nous avoir dans leur paysage, nous sommes tout ce qu’ils ne sont pas à cette seconde....même dans leurs rêves.

14h30 nous nous levons, nous retraversons la salle, ma douce Sophie fume négligemment un Davidoff panatellas longue, inhabituel pour une femme aux yeux des néophytes....un dernier tour dans les boutiques du hall et nous regagnons notre suite.

 

SDF de luxe, squatters haut de gamme, voila ce que nous étions en ce bel automne 1985 ,Sophie et moi.

Nous avons rendez vous ce soir pour souper, vers 22h avec un couple d’amis Algériens, Alia et Slim, Alia est ingénieur,elle a fait l'école Centrale et est sortie major de sa promotion, lui , slim, est dans les affaires...........celles qui font pas de bruit et beaucoup de fric

Nous devons nous retrouver chez Dab, porte Maillot, le taxi vient nous cueillir à l’entrée de notre hôtel vers 21h, direction Paris. Alia et Slim sont déjà installés à une table au bord des fenêtres à vitraux lorsque nous arrivons . Embrassades bruyantes , surtout avec mon Slim ,nous nous connaissons depuis plusieurs années et nos souvenirs communs sont la plus belle des cartes de visite .

SDF de luxe, squatters haut de gamme, voila ce que nous étions en ce bel automne 1985 ,Sophie et moi.

Slim, grand croyant devant Allah, surtout en public....aime le foie gras de canard , il ne le mange pas , il l'engloutit à la cuillère , d'après lui il n'y a pas une once de soupçon de cochon dans un vrai foie gras , donc il se l'autorise , il fait tout ses repas au JB ou au Cutty sark , il s'autorise ce seul alcool car ses reins tolèrent difficilement l'eau .....allez comprendre .

Donc après qelques verres de whisky pour lui et une Chablis blanc pour moi ,Slim nous balance à Douce et moi ,en mème temps qu'il engloutit une profiterole:

-" Tu sais , on va encore faire un beau coup la semaine prochaine , et puis en Septembre c'est beau l'arrière pays ! vous allez aimer ça !

-" Ma petite cuillère reste en suspens , Douce a arrété de boire ....je sens le plan d'enfer , comme d'habitude,qui va nous tomber sur les épaules et foutre en l'air notre vie quiète et douillette

Devant mon air qu'on peut confondre avec un arrèt sur image , Slim enchaine très vite

-" Michel ,rassures moi , je vous ai bien dis que Samedi matin on partait au pays tous les quatre ! , me dis pas que t'as oublié ! j'ai pris les billets ! !

Je regarde Alia qui ,en habituée des décisions collectives de Slim , qui n'envisage mème pas qu'on puisse avoir une vie privée à part la sienne ,continue de déguster son café Ethiopien.

Je repose la petite cuillère, ma main , secoue la tète de droite à gauche et dis à Slim:

-" Slim,raconte tout, c'est quoi cette fois ci ....!

Il faut dire que Slim était un personnage , une figure, un monument.......

il possédait tout le 6éme étage du n° 3 ,dans la rue d’Aubagne à Marseille au coin de la rue Vacon ,j’y ai habité de mars 82 à juin 82 , on n’était pas loin de chez Sauveur , pas celui d’Alger ! l’autre celui de Marseille ! on faisait le tour de l’appart par les balcons extérieurs ! ses enfants faisaient du skate à travers l’appart qui faisait 350 m²…d’ailleurs un jour on s’était caché tous les deux dans la chambre froide qui était dans sa cuisine pour faire peur à sa femme Leila…c’est nous qui en avons pris une bonne ce jour là, surtout lui !.

Restons en là avec les souvenirs il y en aurait tant à raconter .....peut être , un jour , trente ans après les faits ?

Slim nous emmenait , d'abord pour son plaisir et ensuite car il avait en main une information qui valait de l'or .Il pouvait , dans le cadre de certaines conditions financières , qu'il remplissait bien entendu , importer en Algérie , de la documentation technique papier , donc des notices techniques ,Il comptait ouvrir un bureau d'import à Alger avec l'autorisation officielle de Da.........qui ne pouvait pas lui refuser grand chose ! Et surtout avec des autorisations , spéciales , discrètes mais officielles faire rentrer sur le terrritoire un nombre limité, mais conséquent, de postes de CB . Parallèlement dans chaque ville de plus de vingt mille habitants il allait pouvoir ouvrir un dépot qui recevrait les commandes de pièces détachées automobiles ou de camions passées par des particuliers . Comme il était à la source des importations de 3,5 T qui rentraient au Bled ,il pouvait mettre en place un SAV très juteux ''accroché'' au particulier propriétaire du véhicule . Je sus plus tard q'il devait rencontrer des militaires de l'armée de l'air afin de leur présenter différents modèles d'ULM et de Delta-plane....il ne manquait pas de ressources mon bougre de partner !

Que faisais je dans cette toile d'araignée ? je piloterai et lancerai la doc technique car via un de mes très bons amis dont la grand mère était ,par son nom ,sa position ,la fondatrice des éditions H............... les notices techniques me seraient fournies et livrées ou je le souhaiterai, à un très , très bon prix et sans rupture de stock .

Mes amis Allemands fourniraient en pièces de rechange le freinage , l'embrayage .Quant aux CB , j'avais la source , en gros ;directement des fabricants, j'allais fournir du Multimode II et du Président avec tous les accessoires, antennes fixes ou mobiles et aussi amplis ,transistors et à lampes , il fallait aussi du rustique .

-'' Slim ? nos visas ?

-'' As tu ton passeport avec toi ?

-'' Oui , Douce aussi........nous n'avons que ça sur nous , et encore tu as de la chance, ce sont ceux qui ne portent pas les visas du Yemen ou d'Israël.....

-'' Et bien c'est formidable, donnes les moi , je les fais établir et viser demain au consulat par Kamel B.........allez , tout est bouclé ,Michel offre nous le champagne et je vous raccompagne ! faut être sérieux et ne pas abuser de ses nuits , demain matin , enfin, dans peu d'heures , je dois être au marché de Rungis , j'ai un contrat à formaliser pour qu'on m'achète des langoustes et du homard ......et après faut que je me trouve le patron pécheur et son bateau .......MDR Slim !

Ainsi parlait Zara Slim...........................

 

L'exercice physique préféré de Slim !

L'exercice physique préféré de Slim !

Nous retournons à notre hotel , enfouis à l'arrière de la CX Limousine de Slim .

Périph , Autoroute de l'Ouest , la voiture glisse calmement sans bruit entre minuit derrière nous et une heure qui nous attend , c'est l'heure tendre de la nuit ....le velours est partout...la nuit , nos nuits , notre vie , nos vies , tout est miel .....à déguster longtemps , le plus longtemps possible

Merci Douce tes minutes sont mes heures ..............

Maintenant que nos projets se sont évanouis en fumée , merci Slim, il ne me reste plus qu'à ronronner jusqu'à Samedi et surtout , surtout , ne rien dire , ne rien faire qui puisse alimenter l'imagination de Slim et lui donner une nouvelle inspiration créative plus folle encore que les précédentes !

On sera resté à l'Holiday inn moins longtemps que je voulais....Samedi matin c'est demain , je laisserai ma voiture ici le parking est gardé , quant à nous ...on commence à avoir l'habitude ..........

SDF de luxe, squatters haut de gamme, voila ce que nous étions en ce bel automne 1985 ,Sophie et moi. SDF de luxe, squatters haut de gamme, voila ce que nous étions en ce bel automne 1985 ,Sophie et moi.

Nous nous retrouvons à Orly Ouest devant le bureau d'enregistrement des first Air France . Slim et Alia nous y attendent ,nous récupérons avec Slim nos billets et nos passeports , visés pour un séjour de 21 jours. Slim a deux avantages incontestables , un il est possesseur d'une American Express Centurion ce qui lui ouvre toutes les portes mème les plus fermées , celles que le commun des mortels ne voit pas , de deux il fait partie du Club 2000 d'Air France et en 1985 , il n'y a réellement que 2000 prvilégiés qui possèdent cette carte que Air France ne donne qu'avec discrétion et suivant ses propres critères. Là, c'est les surclasements assurés , l'entrée dans tous les salons First ou VIP de par le monde , le Moët et Chandon Brut Impérial d'autorité dès le décollage.....les couverts en argent ..les Monte-cristo par poignée ,j'en passe et des meilleures....nous sommes en 1985 !

Donc direction le salon first pour attendre douillettement le décollage , avec razzia sauvage sur le Duty Free , au Bled se sera plus dur de s'approvisionner en douceur écossaise et en fumée Cubaine

SDF de luxe, squatters haut de gamme, voila ce que nous étions en ce bel automne 1985 ,Sophie et moi.

Nous décollons et comme prévu, c'est flute de Moët & Chandon Brut impérial à la main , un Davidoff N°2 à la bouche , 2h30 plus tard on atterrissait à Es Senia , Oran, le commandant de bord et le chef de cabine s’excusent de ne pas avoir pu nous procurer toutes les commodités dues au ‘’Club 2000’’ pendant le voyage …on le rassure ! c’était très bien …. ! Sa seigneurie Slim est satisfaite......

SDF de luxe, squatters haut de gamme, voila ce que nous étions en ce bel automne 1985 ,Sophie et moi. SDF de luxe, squatters haut de gamme, voila ce que nous étions en ce bel automne 1985 ,Sophie et moi.

A peine arrivé dans l’aéroport ,derrière les files de passagers sacs Tati à la main , mômes tenant les djellabas des mères , les Douaniers nous repèrent de loin , pas difficile…… costume Dormeuil sombre à fines rayures ,trois pièces, chemise bleu pale Alain Figaret , cravate en soie peinte à la main , mocassins Tod’s , burnous bleu nuit rejeté négligemment sur les épaules en cape…….ils s’approchent de moi dans leur uniformes verts foncés , soupèsent mon sac Free qui contient ,apparentes ,des bouteilles de Dalmore et de Chivas, regardent leur chef , un commandant qui de loin leur fait un signe de la main qui veut dire , on ne touche pas , laissez passer , ils nous encadrent ,écartent la foule pour qu’on passe…ça râle en Arabe mais le regard des Douaniers calme le bon peuple , on passe les guichets des Douanes derrière le commandant des douaniers , il tient nos quatre passeports au dessus de sa tète …..

SDF de luxe, squatters haut de gamme, voila ce que nous étions en ce bel automne 1985 ,Sophie et moi.

Après les guichets ,parmi la foule qui attend les passagers qui arrivent, devant nous , un groupe de quelques hommes en costume clairs ou djellabah entourés de gars en blousons de cuir et des militaires nous attendent , quelques pas , ils nous tendent les bras on s’embrasse, phrases de bienvenue en Arabe et rires , les porteurs suivent avec les bagages , la foule regarde à distance , surtout moi l’Européen et les deux femmes qui nous accompagnent… …habillées en pantalons pour moins choquer ….elles ont du mal quand même à tout cacher , les 90 C ça se camoufle pas comme ça …..on est dehors devant l’airport ça à pris quatre minutes depuis l’avion , le long du trottoir , nous attendent deux CX limousines et un 4X4 range rover qui prendra les bagages , Slim monte dans la première Limou avec Alia… moi dans la seconde avec Douce qui me sourit des yeux avant de monter dans la voiture , les porteurs mettent les bagages dans le Range , la ‘’ Famille ‘’ qui nous attendait monte dans deux autres CX limousines , ça démarre , feutré , climé, il est 12h , il fait 45° dehors , on nous attends à Mascara….95 km , 1h30 de route Un Ami entrepreneur de BTP nous mets à dispo sa maison , il est là bas pour nous accueillir.

SDF de luxe, squatters haut de gamme, voila ce que nous étions en ce bel automne 1985 ,Sophie et moi.
SDF de luxe, squatters haut de gamme, voila ce que nous étions en ce bel automne 1985 ,Sophie et moi.

C’est une autre partie de l’histoire..la suite … la maison, le petit palais, était tellement grand que je me perdais régulièrement dedans pour retrouver nos chambres et je tombais immanquablement dans le quartier des femmes qui éclataient de rire entre leur mains quand elles me voyaient arriver …. Douce trouvait follement ‘’coquet’’ d’être presque nue sous sa djellaba….. la terrasse qui couvrait la ‘’ maison ‘’ devait faire 800 m², au Nord la ville, au Sud le début du désert et les vignes du copain…

Nous repartirons 1 semaine plus tard pour Tlemcen, encore 173 km, 2h30 de route. Nous traversons Sidi Bel Abbes, une pensée pour notre Légion..... Et puis c’est Ben Badis, ça ne se contourne pas on aura les embouteillages, heureusement les CX sont climées et bien insonorisées nous allons coucher aux Zianides à Tlemcen

Chez Kui...............à Mascara , c'était un vrai palais mais quel labyrinthe !

Chez Kui...............à Mascara , c'était un vrai palais mais quel labyrinthe !

Les Zianides à Tlemcen , l'orient et le modernisme....
Les Zianides à Tlemcen , l'orient et le modernisme....

Les Zianides à Tlemcen , l'orient et le modernisme....

Résultats de nos ''vacances'' au Bled.......

  • Nous avons vendu 884 CB,

  • 15 ULM et 118 Delta-plane,

  • huit bureaux de dépots pour les pièces de rechange ont été ouverts dans les 3 mois qui suivirent , dans huit villes dfférentes ,

  • les Allemands ont fournis jusquà fin 87, 6312 embrayages complets pour , en majorité, 504 et 204 Peugeot , plusieurs milliers de jeux de plaquettes de freins et de segments

  • Chaque dépot à vendu entre 3000 et 5000 notices technniques

  • Le bureau d'import à Alger a été ouvert à Alger et.......il importait...de tout .

Je crois que je reviendrai sur Slim , plus tard ,il mérite qu'on raconte sa légende........il m'a quitté il y a peu d'années.....RIP

SDF de luxe, squatters haut de gamme, voila ce que nous étions en ce bel automne 1985 ,Sophie et moi.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Kermarec 15/02/2013 18:36

Avec ma Clio Alpine. Les gorges du Tarn en une heure. Danielle à mes côtés elle est scotchée à la ceinture de sécurité. Tous les virage en travers, les évitements au centimètre. Aujourd'hui c'est fini. C'est la prison. Vitesse maxi obtenu avec la bête : 230 km/h. Une folie. Mais nous sommes à l'heure. Souvient toi de nos accélérations de chez Volvo jusqu'au café à Versailles. Grave déjanté les garçons.

Kermarec 15/02/2013 18:31

Un peu long. Beaucoup de choses. Belles photos de toi et Sophie "la pose est une réussite" Ensuite je suis perdu.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents