Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Breakfast   at Tiffany's.overblog.com

Breakfast at Tiffany's.overblog.com

"Lorsque tu écris l'histoire de ta vie, ne laisse jamais une autre personne tenir la plume pour toi"


Versailles, vingt ans de ma vie ....

Publié par Michel T sur 12 Janvier 2018, 14:58pm

Le parc et le château étaient mes proches voisins , que d'heures passées en promenade , que de moments merveilleux , il me suffisait de quelques minutes à pied pour qu'ils m'accueillent......

Le parc et le château étaient mes proches voisins , que d'heures passées en promenade , que de moments merveilleux , il me suffisait de quelques minutes à pied pour qu'ils m'accueillent......

 

Ô Versailles, par cette après-midi fanée,

Pourquoi ton souvenir m'obsède-t-il ainsi ?

Les ardeurs de l'été s'éloignent, et voici

Que s'incline vers nous la saison surannée.

Je veux revoir au long d'une calme journée

Tes eaux dormantes que jonche un feuillage roussi,

Et respirer encore, un soir d'or adouci,

Ta beauté plus touchante au déclin de l'année.

Ô visions : paniers, poudre et mouches ; et puis,

Léger comme un parfum, joli comme un sourire,

C'est cet air vieille France ici que tout respire ;

Et toujours cette odeur pénétrante des buis...

Mais ce qui prend mon cœur d'une étreinte infinie,

Aux rayons d'un long soir durant son agonie,

C'est ce Grand-Trianon solitaire et royal,

Et son perron désert où l'automne, si douce,

Laisse pendre, en rêvant, sa chevelure rousse

Sur l'eau divinement triste du grand canal.

Cette ombre, qui, de marbre en marbre gémissant,

Se traîne et se retient d'un beau bras languissant,

C'est ce qui vous donne un indicible accent,

Quand un couchant sublime illumine vos glaces !

 

Albert Samain

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Kermarec 15/02/2013 18:55

Ce poème je le fais mien. Il retrace les années passées, Je passe encore dans ces allées verdoyantes et le soleil sur le visage qui m'aveugle me donne les visions des charmes de mes dix sept ans.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents