Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Breakfast   at Tiffany's.overblog.com

Breakfast at Tiffany's.overblog.com

"Lorsque tu écris l'histoire de ta vie, ne laisse jamais une autre personne tenir la plume pour toi"


Vous ne me pardonneriez pas si je vous cachais ça !

Publié par Michel T sur 24 Décembre 2017, 08:22am

Oui les Amis, je vous présente deux films qu’il faut absolument avoir vu sous peine d’être montré du doigt, marqué au fer rouge, ou ne plus jamais être invité à un pince-fesse rive gauche....

Je vous remets en mémoire que mon association, loi 1901, le BERET, qui sert à promouvoir et faire connaitre les œuvres littéraires, musicales, picturales et cinématographiques qui ont été vues ou entendues par moins de 1066 personnes ,est à but non lucratif du 1er au 13 de chaque mois , ensuite sur simple demande je vous communiquerai mon n° de compte au Luxembourg.

(1066 n’est pas anodin, le chiffre a été fixé en souvenir de la bataille de Hastings, ce qui n’a rien à voir avec les propos précédents mais qui a le mérite de vous rappeler cette date....)

Premier Film

Vous ne me pardonneriez pas si je vous cachais ça !

LES ARCANDIERS

Dans un quartier populaire de Nevers, trois drôles de philosophes - le beau Tonio, Bruno le désabusé et Hercule, gros muscles et cœur tendre - vivotent de coups minables et rêvent de partir au Brésil. Un jour, ils volent la châsse contenant le corps de Sainte Bernadette Soubirous, espérant en tirer une rançon. A partir de là, leurs aventures les amènent à faire d’étranges rencontres : une jolie auto-stoppeuse sans attaches qui les nourrit et les conseille et qui ressemble comme une sœur à Bernadette Soubirous .... Un vieux rocker fan de Johnny surnommé l’Ingénieur, rencontré en prison… Finiront-ils par trouver leur Brésil imaginaire ?

Second film

L'ORPHELINE AVEC EN PLUS UN BRAS EN MOINS

Un sommet de la culture pure et dure, Schopenhauer aurait pu en parler, à voir absolument si vous ne voulez pas qu’on croit que vous avez été lobotomisé dans votre prime jeunesse !

Vous ne me pardonneriez pas si je vous cachais ça !

Eléonore est une superbe jeune fille d’une vingtaine d’années, qui a perdu ses parents son chien et un bras dans un accident de fête foraine. Elle vit dans un orphelinat en Bourgogne. Le juge Condom, magistrat en province, veut faire le bonheur de la jeune fille. Il ne tarde pas à la prendre sous sa protection, allant même jusqu’à l’adopter et à l’installer dans son château.

Eléonore, de son côté, est amoureuse de Achille, prestidigitateur au cabaret "le fétichiste". Cet estaminet borgne et louche, est tenu par un certain Renaud Du braquet, arriviste sans scrupules, et mêlé à différents trafics. Une série de crimes odieux, perpétrés sur des jeunes femmes, fait rapidement porter les soupçons du juge sur Achille, lequel fut compromis jadis dans le braquage d’une boucherie-charcuterie, lui ayant valu plusieurs années de prison.

Le juge, collectionneur de pièces à conviction, a lui aussi sa part d’ombre. A la faveur d’un miroir sans tain, installé entre sa chambre et celle d’Eléonore, il l’observe chaque soir lorsqu’elle fait sa toilette à l’endroit de son bras manquant. Eléonore aurait-elle trouvé refuge et protection chez un dangereux maniaque ?

Bon, vous ne direz pas que je ne vous ai pas gaté pour nos après-midis culturels.... de plus , il m'était difficile de faire moins pour un 24 Décembre , je désirais garder un caractère sacré à nos échanges ....

Demain 25 Décembre, nous aborderons un nouveau sujet tout à fait d'actualité en ce jour de Noël :

Organisation et sexualité des Taupes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents